Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chez Michel
  • Chez Michel
  • : Pa Capona
  • Contact

Articles Récents

Catégories

15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 11:30
Badingue; Badinguet : surnom donné à Napoléon III
Quand une batterie d'artillerie passe, il dit aux autres : 'Hé, François, Théophile, voilà l'outillage à Badingue […]Du sobriquet de Badinguet ou Badingue qui lui fut donné dès les premières années de l'Empire. Badinguet était, paraît-il le maçon sous la blouse duquel le prince avait fui sa prison de Ham (LAR, 6e) / (Tiré du Grand dictionnaire de l’argot.)

On le trouve par exemple dans « L’Assommoir », cela devient la plaisanterie favorite de Lantier à l’égard du sergent Poisson, dont il se moque des cornes, sans voir les siennes !
« - Ah ! ah ! dit Lantier, quand il le vit entrer, c'est vous, Badingue !
Il l'appelait Badingue par blague, pour se ficher de l'empereur. Poisson acceptait ça de son air raide, sans qu'on pût savoir si ça l'embêtait au fond. D'ailleurs, les deux hommes, quoique séparés par leurs convictions politiques, étaient devenus très bons amis. »
 
Nous en avons une variante à Genève sous la forme de Baldingue ou Baldinguet
que j’ai trouvée sur les superbe site de l’imprimerie des arts retraçant admirablement
 la vie du bout du lac :
http://www.imprimeriedesarts.ch/
 
« Il avait une moustache énorme Des croix partout, des croix partout,
Mais tout cela n'était que pour la forme Et ça ne servait à rien du tout.
A rien du tout ! C'est le sire de fich' ton camp, Qui s'en va-t' en guerre...
En deux temps et trois mouvements, Sens devant derrière !
A deux sous tout le paquet, Le père, la mère Baldingue... Et l'petit Baldinguet ! »
La connotation qu’il a prise à Genève s’oriente plutôt du côté de « foldingue ».
Quant à moi, je n’ai retenu de ce joli nom que l’association sympathique
de « badin » et de « dingue », doux en l’occurrence !

Partager cet article

Repost 0

commentaires