Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chez Michel
  • Chez Michel
  • : Pa Capona
  • Contact

Articles Récents

Catégories

26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 15:47
  
Hier, dans le supplément week-end du journal Le Temps, Michel Barbey, critique de jazz, a choisi
un mimétisme littéraire sur lit de métaphores valant leur pesant de cuivre, à propos de la sortie du CD " Sonny, please"
Sonny Rollins, l’ivre ouvert. Par Michel Barbey
 
[...]"Quoi de neuf? Rien sur le fond, mais tellement dans la manière. Ou, sans jeu de mots, dans le rapport à la matière, splendide et apparemment inentamable bloc de granit qui se prête ici, comme aux tout grands jours, aux plus argileuses manipula­tions. Rien à sculpter dans l'effort puisqu'un souffle suffit : la pâte so­nore à la Rollins, c'est un marbre duc­tile, une soufflerie de verre d'où sur­git et se métamorphose à l'infini toute une statuaire  baroque, un bes­tiaire fantasque livré aux plus impré­visibles sursauts. Suspens absolu du discours rollinsien, sac d'oursins d'où s'échappent à tout moment des ser­pents ivres."[...]
M.B. s'est bien défoncé, s'est fait plaisir, et à nous aussi.
 

Partager cet article

Repost 0
Michel Luisier - dans Poésie
commenter cet article

commentaires