Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chez Michel
  • Chez Michel
  • : Pa Capona
  • Contact

Articles Récents

Catégories

12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 15:16

      Vous avez sans doute remarqué que j'ai de la peine à m' y remettre, les délices de Capoue m'ayant quelque peu amolli. En plus, d'ici 5 mois environ je serai rentier, après bientôt 38 ans dans cette machine à damer (même le pion) qu'on appelle le DIP ou Département de l'instruction Publique. Donc je m'entraîne déjà à la paresse, la mère de toutes les vertus.
      Or mon ami, collègue, et co-motard Jean-Romain, vient d'imaginer un répondeur scolaire qui explique pourquoi au fond l'école n'a plus besoin de gens d'expérience.  

jr400.jpg

       












Et comme son article est tout à fait digne de Badingue, je vous envoie le lire (moi toujours aussi feignant) sur son site par le lien suivant:

 
 
 
Repost 0
Michel Luisier - dans Education
commenter cet article
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 16:16
J'ai un peu de retard dans mes lectures, si bien que ce n'est qu'en octobre 2007 que 

je lis le mythique "On the Road" de Jack Kerouac (1960).

Comme on vient de rigoler à Genève suite à la conférence de la FAPSE ( Faculté de 

Psychologie et des sciences de l'Education) à l'attention des maîtres du  primaire qui 

ont découvert ébahis que leurs élèves sont des "apprentis compreneurs",   je ne 

puis résister au plaisir de vous faire découvrir, avec Kerouac, d' autres types 

d'apprentissage:

"Autrefois, j’avais connu sur une plage un grand type décharné de la Louisiane appelé Big Slim Hazard, William Hohnes Hazard, qui était clochard par vocation. Petit garçon il avait vu monter un clochard pour demander à sa mère un morceau de tarte, et elle le lui avait donné, et quand le clochard était redescendu dans la rue le petit garçon avait dit : « M'man, qui est ce type? » « Voyons, c'est un clochard. » « M'man, je veux être clochard un jour. » « Veux-tu te taire, ce n'est pas le genre des Hazard » Pourtant il n'oublia jamais ce jour et, quand il fut grand, après avoir joué quelque temps dans une équipe de football universitaire, il se fit clochard. "
Folio  766, p.50

Brève de Presse: Lu dans un Journal gratuit de la place qu'un astronaute Malais pourrait s'envoler demain pour l'espace. Normal, il ne craint pas les malaises!!




Repost 0
Michel Luisier - dans Education
commenter cet article
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 12:41
1Vialatte.jpg

Ici, 2ème sens de marron: qui se livre à l'exercice illégal d'une profession ou à des pratiques illicites...

ET C’EST AINSI QU’ALLAH EST GRAND

 Alexandre Vialatte Pocket 3346

 
Chroniques d’Octobre et de l’Ecrevisse
 
Marrons d'Inde et rentrée des classes. -Il faut se dépêcher d'ignorer. - Tristes souvenirs. - Mariage mouvementé de l'écrevisse. - C'est la grand-mère de l'Australien. - Et du Choctaw. - Raisons pour. - Raisons contre. - Ne pas confondre astacopsis et cambarus. - L'homme ne descend certainement pas de n'importe quelle écrevisse. - Labours d'automne. - Grandeur consécutive d'Allah.
 

« Les premiers marrons d'Inde tombent le long du trottoir. 
Tombent comme des plombs, roulent comme des billes. Autrefois, c'était la rentrée. On les chassait à coups de soulier. Ils avaient une couleur huilée, brune et brillante. On discernait dans le brouillard gris la sil­houette du kiosque à musique vide comme l'épave d'un bateau naufragé, comme une salle après le bal, comme le lendemain d'une fête. Les grands marronniers- étaient roux et le sol couvert de coques vertes. On récitait « rosa, la rose ». Aujourd'hui, la rentrée a eu lieu depuis longtemps.

 Les élèves de sixième ont déjà commencé à ne pas apprendre le latin. Des 

spécialistes nous assurent qu'ils en auront la tête mieux faite. Les connaissances
 
barbouillent l'esprit, retardent le jugement et fatiguent la mémoire. On ne saurait 

commencer trop jeune à ignorer.” 
p13
  (Moi qui ai souligné et grossi) 

Mais non, je n'ai pas grossi!

On ne présente plus Vialatte, mais chaque automne lors de ma 1ère rencontre avec 

les marrons, je repense au début de ce livre, où 3 lignes magiques descendent en 

flamme la pseudo-pédagogie moderne. 





1marrrons.jpg

 
Repost 0
Michel Luisier - dans Education
commenter cet article
5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 13:46
chiens2-copie-1.jpg chiens1.jpg

A Genève, Suisse, pédagogie du 
tout le monde il est beau tout le monde il est gentil". Pas de sanction 
et on est félicité et remercié a priori.
Et c'est tellement mignon "caninette", langage pétolement correct.

Résultat: J'ai marché dedans en prenant la photo!

A Pitlochry, Ecosse, 500 livres d'amende si vous laissez votre chien s'oublier.
Cela fait 1196.90 francs suisses le gâteau.
Pédagogie des exigences, des limites et des sanctions. 
Vocabulaire: "foul "signifie immonde, infect, c'est clair ou quoi?
Résultat proverbial: pas un étron à l'horizon!
 Pour terminer sur une note plus relevée
sachez que Pitlochry est le berceau d'une des
 plus anciennes distilleries d’Ecosse. Fermée entre 1932 et 1949, date de sa rénovation, Blair Athol double sa capacité de production en 1973. Son malt entre dans la composition des blends de la famille Bell’s et surtout, dans le single ci-contre. Addiction possible.
 
 blairathol.jpg
Repost 0
Michel Luisier - dans Education
commenter cet article
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 09:56

   C'est bien connu, si on ne parle que du même l'autre est jaloux!
Sylvain plane dans les airs, Antoine dans les sphères.
   Grâce aux bonnes lectures fournies par des parents intelligents
, il est devenu , une vingtaine d'années plus tard ,
 ingénieur EPFL en microtechnique (Master) + Licence en Physique.
   Bien sûr, il dira aussi :"grâce à mon génie intrinsèque."
   La peluche blanche que vous voyez au premier plan, représentait un singe atèle, dit aussi singe araignée, queue et membres longs et souples. Il le faisait tournoyer comme un fléau, si quelque impudent tentait de descendre en dessous des 2 mètres marquant son territoire inviolable.

tonio500.jpg

Repost 0
Michel Luisier - dans Education
commenter cet article