Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chez Michel
  • Chez Michel
  • : Pa Capona
  • Contact

Articles Récents

Catégories

5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 11:10
Connie en phase d'atterissage à Sion
Connie en phase d'atterissage à Sion

Coup de Gueule en marge de l'affaire Giroud

En ce matin du samedi 5 juillet 2014, voici le Super Constellation à Sion vers 10h40, dénonçant du même coup les Châteaux Consternation qui cherchent à transformer notre vign.... noble en cornue infernale de trafics sulfureux.
Sursum Corda >> Hauts les coeurs
Repost 0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 11:58

    

     Voilà, je suis spécialement heureux d'écrire aujourd'hui avec la police de caractères " Comic " pour vous parler de l'initiative du parti socialiste suisse contre " la violence des armes ". Déjà rien que le titre me fait rigoler ! Comme si c'était l'arme qui était violente !

     L'abus de la force est dans l'homme, pas dans l'arme ! Autant voter contre les trains, les voitures, les ponts, les cours d'eau, les ravins, les poisons, les couteaux de cuisine (qui d'ailleurs vont reprendre du service si l'initiative passe) !

      Quel que soit le résultat du vote, cela ne changera rien à rien: les gens disciplinés (donc les moins dangereux) rendront leur arme à l'arsenal, la cohorte des autres se débrouillera pour garder jalousement pistolets et fusils à la maison.

      Cette initiative démagogique m'a fait penser à un fameux texte de Philippe Geluck lors des débuts de la guerre contre la cigarette:

 

   "Les Français sont en train de se poser la question de savoir s'ils ne devraient pas imprimer sur les paquets de cigarettes (dont le prix vient d'ailleurs d'augmenter considérablement) la photo d'un fumeur atteint du cancer du même nom ainsi que la mention " le tabac tue". L'effet sera-t-il suffisamment dissuasif que pour décourager les futurs consommateurs ou faire baisser la fréquence d'inhalation des adeptes de Jean Nicot (1530-1600). L'idée n'est pas bête et pourrait faire des petits.
 

On ferait imprimer sur les sachets de bonbons des photographies de dents gâtées et sur les étiquettes des bouteilles de bière ou de whisky des clichés d'accidentés de la route perdant leurs derniers litres de sang dans le bas fossé.

Sur chaque emballage plastique, chaque canette, chaque bouteille d'eau minérale, une vue de décharge publique où s'entassent pour des siècles les rebuts de notre société d'hyper consommation.

Sur nos T-shirts, casquettes et chaussures de sport, on verrait le portrait des enfants esclaves qui, dans des caves obscures quelque part en Asie, pour quelques centimes d'euros, cousent de leurs petits doigts les vêtements que nous porterons seulement

quelques fois avant de les bazarder parce que le coloris ne sera plus de saison.

Il faudrait aussi apposer sur chaque litre d'essence l'image d'une mouette mazoutée et sur chaque baril de pétrole celle des terres inondées par les océans qui vont bientôt déborder suite au réchauffement de la planète ou celle de populations martyrisées par des guerres dont le seul but est de préserver l'approvisionnement d'or noir des pays les plus riches et les plus égoïstes du monde.

Excusez-moi, je m'énerve. Au fond, la meilleure solution serait peut-être, tout simplement, de faire imprimer sur les billets de banque cette mention : " PEUT NUIRE GRAVEMENT A L'HUMANITE". Philippe Geluck

 

         Dans le même esprit, on aurait tout simplement gravé sur les armes " Peut Tuer " !

J'ai dit " démagogique " parce qu'il est évident qu'en jouant sur l'émotionnel, le parti socialiste espère redorer son blason électoral.

        En définitive, je ne vois dans cette initiative qu’une hypocrite manœuvre de marketing, car il est facile de nos jours de gagner des points avec «  le politiquement correct  », on bombe le torse sans grand risque en se posant comme bienfaiteur de l’humanité en décrétant  « que les armes à domicile sont tout à coup devenues dangereuses ». S’il suivait sa politique de base, ce parti s’occuperait en priorité des vrais problèmes de la société, la santé, le logement, le travail, les salaires, l’éducation,  plutôt que de chercher à démolir des institutions traditionnelles du pays comme l’armée.   



      La presse annonçait ce matin que selon l'OMS, l'alcool tue plus que le sida, la tuberculose et la violence ! Ô pauvre petit fusil du soldat suisse, comme tu es un grand coupable! Haro sur le baudet! Et si la consommation annuelle mondiale tourne autour des 6,1 litres, les Suisses en sont à 10,9! Voici un noble combat de socialistes! Mais ce n'est guère porteur, dans un pays de vignobles. 

       Pour finir dans la bonne humeur, je propose au PS, en cas de victoire, de s'attaquer ensuite à la dangerosité des gadgets ménagers!

 

(photo " Particules en Suspension " WebShop) 

  pistolet1





 

Repost 0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 16:47

   

      En filmant la bisole à Clément je me suis chopé un gros rhume. Cette affection bénigne a cependant des retombées malignes dont de rapides montées d'adrénaline.
Quand j'ai vu ce matin que les Ricains veulent nous "épingler" à cause de notre vote contre les minarets à 57,5%, " l'Hôpital se foutant de la Charité " me paraît encore une délicate expression, en l'eau cul rance, comme aimait à le dire le fier Bérurier de Frédéric Dard, c'est plutôt l'étron qui se fout de la faïence!
Usa quiet
        Lorsqu'un pays à éliminé les Indiens, asservi les Noirs, traqué les Islamistes, qu'il s'est embourbé dans des guerres comme le Vietnam, L'Afghanistan, l'Irak, qu'il a une dette dépassant les 12 mille milliards de dollars, un taux de chômage qui frise les 10%, un système de santé et social qui donnerait des cauchemars à Attila et Tamerlan réunis, il devrait avoir le minimum de décence et nous f... la paix avec notre légère indisposition aux minarets.

    En outre (poil de chameau bien sûr), leur descente de culottes devant le satrape lybien,  après avoir pourtant bien commencé en se gaussant de son appel au GI Had contre la Suisse, m'a terriblement déçu.
     Pour tout vous dire, j'avais de loin préféré leur descente romantique sur la capitale en avril 1986 avec les avions de tourisme de l'époque, lors de l'opération
 "Tripes au lit  ".
                                                  (ci-contre)

F111



        

Repost 0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 09:17
     En allant faire le plein de l'une de mes drogues favorites, je découvre, comme dans la fable de la Grenouille et le Boeuf, que l'emballage de la Cordarone s'est dangereusement enflé!
     Le contenu est resté rigoureusement le même, ici 60 comprimés.... (hélas non comprimés ) !
     Je pose la question à la pharmancienne: je n'aurais pas dû, elle était déjà prête à péter son goutte à goutte d'avoir à loger dans l'officine  43% d'espace inutile supplémentaire  pour le même produit!
     J'entends d'ici les bonnes raisons du changement,  "rationalisation, conformité  aux législations, sécurité, fiabilité etc..." mais aucune ne me console de cet encombrement grotesque ni de ce mépris des règles
élémentaires de la protection de l'environnement.

     Ouf! le prix est resté le même, 49,70 frs.- les 60 pastilles, mais c'est à surveiller!
D'autant plus que ce médicament, sur le marché depuis presque 50 ans,  doit être d'un rapport pharamineux.


Repost 0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 13:52
     Badingue pensait vous offrir quelque chose d'idyllique et serein pour la rentrée, mais il a été réveillé par une grosse araignée dans son lit, et donc arachnide du matin, chagrin.
     Et il a senti qu'il avait surtout mal à sa Suissitude, car dans la foulée, se faire En Tu  B par le fisc américain n'était pas drôle, mais aller se rouler aux pieds d'un sapajou à lunettes noires affublé de décorations de pacotille (espèce que j'espère fortement en voie de disparition) lui a paru trop fort de narguilé.
     Et lorsqu'on apprend, datte sur la galette, que le commanditaire de l'attentat de Lockerbie a été relâché en avance et reçu en grande pompe (alors que dans un cas comme celui-ci, l'indication thérapeutique serait plutôt le nouveau traitement du FOUZ-Y-A-POMPE), on s'en réjouit pour les 270 morts du Boeing 747 de la Pan Am qui auraient bien aimé aussi être relâchés avant que l'avion n'explose.

     Tout le monde connaît le rond de sciure, deux costauds qui cherchent à faire mordre les omoplates de l'adversaire dans cette infusion de sapin, et les fameuses culottes de toile qui ont d'ailleurs baptisé ce type de lutte suisse.
Dorévanant, le gagnant sera celui qui aura le plus vite baissé la culotte, naturellement le spectacle y perdra. Cette évolution est due en bonne partie au travail du GSSA (Groupe Pour Une Suisse Sans Armée), qui du coup est monté en garde et s'appelle dorénavant GSSB (Groupe pour Une Suisse Sans Bretelles).
     Si Guillaume Tell était là, pour sûr qu'il aurait pété un câble (à son arbalète!)





.
Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 21:32
Cette idée ahurissante est parue dans les médias le 12 Juillet 09
Je vous transmets ici le coup de gueule de mon ami docteur ès trains Pierre Bernhard
.

VERS UNE VOIE

SANS ISSUE!


                                                                     


Patron des CFF et salaires

 

Aujourd’hui, le patron des CFF, M. Andreas Meyer, annonce qu’il a l’intention de répercuter sur le salaire de ses employés les retards des trains.

 

Qu’il commence par réduire son propre salaire des deux tiers (il lui restera CHF 400’000.--). Il aura ainsi un salaire équivalent à celui d’un Conseiller fédéral, mais beaucoup plus élevé que celui d’un simple citoyen moyen suisse. En effet, en tant que directeur général des CFF, c’est lui, avec ses cadres supérieurs, qui est responsable de la situation actuelle : réduction des coûts avec diminution des sommes allouées à l’entretien du matériel, de l’infrastructure, des installations de sécurité, de la distribution du courant électrique et, en plus, réduction du nombre d’employés sur le terrain, grâce à qui la situation n’est pas beaucoup plus grave. Merci aux vrais cheminots, à ceux qui sont au contact de la clientèle chaque jour.

 

Pierre BERNHARD


Ma conclusion: Qu'on prépare un rail et des plumes,

et qu'on fasse chauffer le goudron!

 


Repost 0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 14:57
      Parmi les gags les plus désopilants de ces derniers jours est la collision très fortuite de deux sous-marins nucléaires. Désopilant plus épilant les cheveux dressés sur la tête, tant on est passés près d'une catastrophe sans précédent.
     Il s 'agissait du Triomphant français et le HMS Vanguard britannique. J'ai donc dû les rebaptiser de leurs noms emphatiques et désormais ridicules. Car deux fois 16 missiles stratégiques qui se rentrent dedans auraient pu reléguer tous les problèmes actuels de la planète au rang de comptines pour enfants (sous-doués).
     Le sommet de l'hilarité fut atteint quand j'ai entendu un gradé de la marine française affirmer doctement à la télé qu'ils avaient cru heurter un conteneur!
      Oui, oui, car les fonds marins grouillent de conteneurs, la mer en est pavée comme de mauvaises intentions c'est bien connu! Et ces sous-marins, qui détectent un pet de sardineau (alevin) à 10 kilomètres, ne remarquent même pas un conteneur, laissez-moi rire: avouez que c'est plutôt la teneur de ces propos qui est con! Donc tu me saoules marin! Voilà le boulot qu'on fait avec des machines valant près de 6 milliards d'euros.
     Je prône le retour aux pédalos stratégiques, c'est moins risqué!
     On a failli voir le Golem de près, à quand la prochaine fois?

Repost 0
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 17:26

    Grâce à la microtesticulite aiguë de nos autorités, les mendiants sont revenus en force dans les rues de Genève et c'est une vraie jubilation que d'acheter son saumon et son champagne au milieu de ces pseudo-pénitents.

     En musardant ce matin, j'en ai vu un en conversation téléphonique mobile dans une ruelle adjacente avant qu'il n'adopte sa posture théâtrale.

     Et je me suis posé la question : où commence la pauvreté ? Va-t-on voir un jour des gens tendre la main pour des minutes de crédit chez leur opérateur, de l'électricité pour leur laptop, de l'essence pour la BMW, des piles pour le talkie-walkie, du pain pour emballer le rosbif ?

     Un jour où on voulait me soutirer de l'argent pour manger, j'ai proposé un sandwich et failli me faire tabasser ! Une autre fois c'était pour nourrir le chien, et pourquoi pas, les puces ? *

      A l'heure où il y a de vrais démunis, on devrait embrigader ces guignols pour aller préparer la soupe populaire ou décharger des patates aux restaus du cœur.

       Il est ainsi des  choses qui parfois rendent Dingue le Badin.


* Aujourd'hui, pour que la morale soit sauve, j'ai quand même donné un couteau à huîtres !


Repost 0
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 10:36

Le 7 avril j'ai reçu mon journal dans un format si abscons que j'ai d'abord cru à une défaillance technique ou à un gag du 1er avril en retard . Mais non, C'ETAIT NOUVEAU. Je suis frappé à quel point bon nombre de "progrès" sont des régressions: faut-il accuser la bêtise humaine, le "Faites vous-mêmes votre malheur" de Watzalawick ou le "Je passe le plus clair de mon Temps à l'obscurcir"  de Boris Vian?
J'en ai fait la remarque au rédacteur en chef qui a eu l'amabilité de me répondre, d'où mes remerciements ci-joints.

Cher Monsieur Roth,

Je vous remercie d'avoir  bien voulu répondre à  ma remarque sur cette 1ère édition du Temps aux feuilles mortes malgré le printemps.
Quand les responsables prennent la plume (le clavier) c'est déjà bon signe.
Je vous remercie également de n'avoir pas utilisé de langue de bois pour convenir que cette maltraitance du journal relevait de la catastrophe et pourra dans l'avenir rendre furieux plus d'un lecteur cherchant la position sereine, les deux bras ouverts dans son fauteuil.
Mais, dites-vous, les autres le font déjà, donc on va le faire, (principe de Panurge), et cette mise en page publicitaire déguenillée rapporte de l'argent; par les temps qui courent, on ne peut le refuser (principe du pantalon-baissé-dans-le-besoin). Je vous ai compris.
Je ne suis qu'un grain de sable dans l'univers et cet inconvénient est ridiculement  trivial;  mais comme je suis aussi bête que tout le monde, si je devais trop souvent passer ma lecture à quatre pattes pour récupérer les feuillets qui se débinent, j'achèterais un journal qu'on peut lire sans prendre de calmants.

Avec mes meilleurs messages.

Michel Luisier

Directeur du DIFC
Défense de l'Intégrité des Feuilles de Choux.
Repost 0
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 12:29
Regardez bien: Coop Suisse nous offre une carte de crédit  GRATUITE:

Demain on rase gratis, même à l'intérieur des poches....

taux.jpg

A voir les divers taux pratiqués, cette gratuité s'appelle:

RACKET.
Repost 0