Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chez Michel
  • Chez Michel
  • : Pa Capona
  • Contact

Articles Récents

Catégories

25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 18:54
     
     A Genève, 10% des vignes sont situées en territoire français. Naturellement, cela ne change rien au "TERROIR"!
      Les cépages ignorent les frontières! Malgré cette évidence, la réglementation sur les AOC pourrait renvoyer ces vignerons à fond de pressoir, si l'on n'est pas capable, comme dans tout règlement, d'en respecter seulement  l'esprit et non la lettre!

         Voici la mise au point de mon ami  GERALD MEYLAN,  VITICULTEUR À GY, parue dans le Tribune de Genève du 25.02.09, rubrique " L'invité ": 

 

Le vin est le même de part et d'autre de la frontière!

 

 

      Que de fausses vérités dans les propos de Monsieur Schlaepfer sur les vignes situées en zone franche voir «Tribune» du 11 février)!

La plupart des terrains cultivés par des agriculteurs ou viticulteurs suisses le sont depuis plusieurs générations, en vertu d'accords datant du Congrès de Vienne en 1815 et confirmés depuis. Ces terrains représentent une bande d'environ 2 km autour du territoire genevois et forment la «zone franche». Genève compte environ 110 km de frontière avec la France et 5 avec la Suisse, il était donc inévitable que des terrains proches de cette frontière soient cultivés par des Suisses.

Les produits provenant de ces terrains ont un accès libre de droits de douane pour entrer à Genève. Même durant la Seconde Guerre mondiale, alors que des barbelés couraient sur la frontière, les occupants ont laissé les agriculteurs suisses aller cultiver leurs terrains en France et ramener les produits en Suisse. J'habite moi-même à moins de 100 m de la frontière et souvent les personnes qui se promènent ne s'aperçoivent même pas que les vignes ou les terrains que je cultive sont situés en France.

Ne venez pas me dire que le terroir est totalement différent quelques dizaines de mètres plus loin et que le raisin issu de ces vignes n'est même pas digne de produire du vin de table, selon les dires de M. Schlaepfer! Les frontières proviennent d'une décision politique et ne s'occupent pas des terrains qui se trouvent coupés en deux sans justification de différence agronomique ou de terroir.

Beaucoup de produits cultivés en zone franche peuvent obtenir le label «Genève-Région-Terre-Avenir», preuve que l'approche doit être régionale, comme les hommes politiques cherchent à le concrétiser des deux côtés de la frontière.

En ce qui concerne les vignes, les exploitants suisses doivent satisfaire aux mêmes exigences de production intégrée et utiliser des produits phytosanitaires homologués en Suisse; engendrant des coûts identiques aux parcelles suisses. Les quotas de production sont fixés par le Service de l'agriculture genevois selon les mêmes règles, donc cela implique des critères de qualité équivalents. Je suis certain que la majorité des viticulteurs concernés, ce qui est le cas pour ma propre exploitation, emploie des ouvriers pour tout le domaine et ne va pas engager spécialement d'autres personnes pour travailler les vignes situées en France.

Le but du nouvel accord cherché avec l'Europe est de maintenir cette spécificité, mais uniquement sur des parcelles cultivées par tradition et selon un cadastre bien délimité. Il n'est pas question d'inclure des vignes ne présentant pas une continuité avec le vignoble genevois. Dans l'attente de cet accord, le Tribunal fédéral n'a pas reconnu cette particularité.

Que M. Schlaepfer, qui se définit lui-même comme un anarchiste, ne vienne pas donner de leçons à ceux qui travaillent au plus proche de leur conscience pour produire des vins d'une qualité équivalente des deux côtés de la frontière.

La solidarité entre viticulteurs a malheureusement toujours été un point faible de la profession et M. Schlaepfer en est un triste exemple. Peut-on remettre ainsi en question une pratique ancestrale et mettre en péril certaines exploitations viticoles qui pourraient voir leur revenu diminuer drastiquement? Mais peut-être M. Schlaepfer et ceux qui s'engagent dans cette voie avec lui n'attendent-ils que cela pour racheter les vignes suisses de ceux qui devront mettre la clef sous le paillasson?

Gérald Meylan

 

          copyright@Badingue*ML*

Repost 0
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 11:47
    
Comment ordonner les vins: la réponse est simple, par une ordonnance!


     C'est ce qu'on trouvé des viticulteurs toscans en réponse aux tracas des réglementations européennes.
Ils ont donc créé une étiquette parodiant le mode d'emploi d'un médicament.
       Vous trouverez sur ce site l'intégrale de la prescription en italien.


Voici quelques extraits:   (+ mes commentaires)

Catégorie pharmaco-thérapeutique

Activateur oral du plaisir. Ce produit, pris aux doses recommandées, a des effets hilarants, introspectifs et évocatoires. Il peut faire apparaître le monde plus beau, inspirer des rêves, de la poésie et des visions.

Indications thérapeutiques

Ce vin est indiqué dans tous les cas où se manifeste un violent désir de cépages étrangers  parfaitement acclimatés au coeur de la Toscane, vinifiés avec une technique rigoureuse, mûris en fûts de chêne  français et affinés en bouteille pendant 6 mois.

Posologie

Pour les adultes, la dose quotidienne recommandée est de 33 cl, en deux prises lors des repas principaux. Les doses peuvent varier en fonction du poids, de la capacité individuelle d'absorption, et surtout en fonctions des circonstances. Lors de repas avec des amis, on peut admettre une légère et mesurée augmentation de la posologie.

(c'est vraiment une posologie pour anorexiques souffrant d'une asthénie grave de la glotte!)


Contre-indications

Ce vin n'est pas indiqué pour les enfants.
     (etc...)

(je dirais au contraire que, comme il est démontré dans nombre de disciplines, plus on commence tôt, plus on a de chances d'aller loin...)











Repost 0
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 18:15
   En voici une trouvaille! Fini le sandwich morose avec un bidon d'eau tiède!
  Auparavant, on avait déjà  le litre en carton ou en plastique, mais pas  l'amicale ration de 2,5 dl!
Cette dose tient dans la main et dans la poche, c'est plus petit qu'une canette de bière!
Une fois ouverte, la brique ne  demande pas son reste! Pas de souci de bouchon ou autre capsule
!
La question vous brûle les lèvres: OUI, il est bon, rond, souple, fruité, gouleyant!


























En outre, et surtout en mini-brique, il se décline en rouge, rosé, blanc.
















Attention....l'abus d'alcool...
.

Repost 0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 20:50
      Sur le front des rencontres amicales autour d'un verre, j'apprends ce matin 31.08.08 qu'un botellon s'est bien déroulé à Berne, mais que celui de Martigny a été annulé. Là,  je me pince, les émules de Farinet se sont-ils transformés en "lows pets ", traduction littérale "gentils animaux de compagnie de constitution faiblarde " ?
      Un botellon n'est intéressant que s'il est interdit! La justice de Berne fait la nique aux treize étoiles! Allez, enfants du beau pays où "le Rhonasson court ", reprenez-vous, on en a même vu devant le mur des Réformateurs à Genève, alors ???
      Séchez cette larme que je ne saurais boire.

*Oui, je sais "le bitellon " arrive sous peu, cet échec m'a ému et j'ai pris du retard!

Repost 0
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 07:29
   C'est avec joie que j'ai découvert que le Val-de-Travers était venu à nous, sous la forme joviale d'un distillateur d'absinthe hébergé par la distillerie de Saconnex d'Arve.
      Que des produits authentiques avec les herbes cueillies dans le Jura.

     Voici René Wanner devant un des ses alambics.
















     Un des produits "phare" à 46° et la saucisse à l'absinthe pour ne pas boire le ventre creux! Le site annoncé est en construction.
     J'en ai dégusté une autre à 68° !!! mais il y a tellement de "fleur" qu'on ne sent pas l'alcool !

     Photo d'anthologie: l'enterrement de la "Coueste" en 1908 à Plan-les-Ouates,
(appelée aussi Bleue, Coueste, Fée Verte, Fruit défendu, Thé du Vallon, Tiaffe, La Blanche, Lait du Jura, La Troublante etc...)

      Pour mémoire:" la prohibition est décrétée en 1908 ; le commerce de l’absinthe est interdit sur tout le territoire suisse. Mais au Val-de-Travers, 60-80 distillateurs continuent à fabriquer clandestinement près de 100'000 litres d’absinthe chaque année, développant des trésors d'imagination pour frauder la Régie Fédérale des Alcools.





















   


En l'appelant au +4179 202 49 03, vous pouvez organiser une visite avec des amis, y compris une dégustation des absinthes et d'autres vins locaux mis à disposition par la Distillerie de Saconnex d'Arve. Quelques plats du terroir accompagneront ces fines liqueurs.

IL y a des sites sur l'absinthe comme s'il en pleuvait........moteur!
Repost 0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 10:19

Oui, vernissage, car il fallait être verni pour participer à cette dégustation des vins de Georges Emery!
Et de toute manière, vous étiez vernis en sortant, quand vous aurez vu la liste de ce que le vigneron d'Ollon (Valais) nous a proposé.
Chaque vin était souligné d'un petit mets servant à mettre en exergue les spécificités organoleptiques du plan.
C'était aussi une fête de l'amitié, certains participants se voyant tous les jours, d'autres toutes les x années!
Merci à toutes les dames et enfants nous ayant entourés de leurs soins.
Passons à la dégustation proprement dite:

2bout.jpg

FENDANT
 
Le vin de l'accueil valaisan; chaleureux, franc et racé. Le floral et tilleul du nez sont soutenus en bouche par un caractère très minéral dû au terroir d'Ollon.
Vin par essence d'apéritif il se marie à merveille avec tous les plats à base de fromage fondu.
 
ARVINE
 
Le vin noble du Valais au bouquet d'agrumes et de fleurs de glycine. Les fruités du vin sont soutenus par sa vivacité, la petite saveur salée en finale relève la typicité du cépage.
Vin d'apéritif qui se marie à plaisir avec l'asperge, les fruits de mer ou les terrines de poissons.
 
CHARDONNAY
Elevé en fût de chêne
 
Vin issu d'une vigne de 15 ans dans un terrain graveleux qui accen­tue les odeurs de tilleul et beurre frais. Le moelleux est soutenu par une acidité bien marquée.
Vin idéal pour l'apéritif les crustacés, les poissons et les fromages à pâte molle.
 
PAÏEN
Elevé en fût de chêne
 
Nom donné en Valais au savagnin blanc. Vin aux senteurs de fruits exotiques et de noix, la vivacité persistante donne de la fraîcheur au fruité du vin.
Vin d'apéritif qui accompagne le poisson, les fruits de mer et les fro­mages vieux.
 
DÔLE
 
Vin issu d'un heureux mariage de pinot noir et de gamay, les petits fruits épicés sont soutenus en bouche par de légers tanins.
Les viandes blanches et de boeuf sont les plats appropriés pour cet assemblage.
 
PINOT NOIR
 
Le nez de baies des bois de ce vin issu de vignes en terrasses à expo­sition plein sud donne un vin aux senteurs de violettes avec des tanins qui affinent sa structure.
Les viandes de bœufs et les fromages à pâte molle sont les plats de prédilection du pinot noir.
 
PINOT NOIR
Elevé en fût de chêne
 
Pinot issu de parchets de plus 25 ans dans un terrain schisteux-cal­caire qui lui confère un fruité aux senteurs de cerises et donne au tanin sa puissance noble.
Vin accompagnant à merveille l'agneau, les fromages à pâte dure et les viandes rouges.
 
VIOLINE
Elevé en fût de chêne
 
Violine est un assemblage de Cornalin et d'Humagne rouge qui lui donnent sa robe violacée et confèrent au vin un bouquet corsé, au caractère rustique et sauvage. Le Diolinoir accentue la couleur, tan­dis que le Pinot noir donne une belle rondeur à l'ensemble.
Vin conseillé pour le gibier, les viandes rouges et les fromages.
 
PERLE D’OR
Elevé en fût de chêne
 
Ce vin issu de vendanges tardives est un assemblage d'Arvine, de Savagnin blanc (Païen) et de Johannisberg. Sa couleur a donné son nom à ce vin, au bouquet de, fruits exotiques.
Vin de dessert pouvant être servi pour accompagner le foie gras, les terrines ou les fromages bleus.

VIGNERON
GEORGES EMERY , Plat de Valençon 20,  3978 FLANTHEY   Tel dom. 027 458 51 55
Mobile 078 809 29 61
Email: georges.emery@freesurf.ch
 

Il y avait encore deux outsiders, un merlot et un humagne blanc à droite sur la photo, vinifiés par

Cédric Flaction : http://www.flaction.ch/

Pour couronner le tout, une raclette servie de mains de maîtres par le tandem Georges et Alain, qu'on voit aussi à l'aise au couteau qu'à la plume. 
alain.jpg

Repost 0
24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 10:42

En effet, on pourrait se demander si ce stylo pouvait se pendre au nez, style aborigène.

En fait c'est un thermomètre à vins; peut quand même se pendre au nez pour ceux qui aiment le tremper dans le jus de la treille.

Pour terminer, un bon site sur le service des vins pour vous remettre les idées au frais:

http://www.chateauloisel.com/etude/temperature-vin.htm

 

Repost 0
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 07:55

Généralement après les Saints de glace, j'aborde peu à peu les anisés, il faut que les conditions météo nous laissent au moins nous poser en terrasse et en petite tenue. Mais avec une grande modération, parce qu'il ne faudrait pas oublier les blancs locaux, qui, du Valais à Genève en passant par le canton de Vaud se déclinent en cuvées de plus en plus gouleyantes.
J'ai vu que Ricard s'était engagé dans la pub à jeux de mots, "un pastis oui, un pastiche, non" ou  "anis étoilé oui, un anis étiolé non". Heureusement qu'ils n'ont bricolé que l'adjectif!
Pour affiner leur gamme, je leur propose les spécialités suivantes:

Situations ou personnes Titre de la spécialité
Avec beaucoup de glaçons Ricarctique
Pour les sarkozystes RiKärcher
Enfants en bas âge RicAreu
Pour les néonazis Ricaryen
Les fous d'internet Ricarobase
LES MOTARDS Ricarsouille
Automobilistes Ricarrossier
Mauvais payeurs Ricardoise
Boisson interdite Ricarabe
Pour les collégiens Ricartable
Spécial belles-mères Ricarsenic
Publicité mensongère Ricarnaque
Spécial aliénés Ricarafon
Mélange antidépresseur Ricarmagnac(maniaque)
A vous de trouver... Les dizaines qui restent...

Pour ceux qui croient que je voulais faire de la pub, rassurez-vous, je suis plutôt ABSINTHE!

Repost 0
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 16:26
Le vin traité à l’ozone produit des polyphénols bons pour le cœur (qui remplaceraient avantageusement les sulfites ) . Et qui dit remplacer les sulfites dit adieu au mal de crâne. (Science et Vie no 1075, avril 2007,  p.22. )
Une autre étude, basée sur la longévité remarquable des habitants du Gers, (France), - évitez de prononcer gerce quand vous vous adressez à une dame – montre que le cépage tannat, utilisé aussi en Sardaigne (Italie), contient naturellement ces polyphénols.
Dans le même journal, je découvre qu’une étude ayant porté sur 23681 grecs de 20 à 86 ans à démontré que ceux qui font trois fois par semaine une sieste d’au moins trente minutes auraient 37% de risque en moins de développer une maladie cardiovasculaire. (op.cit . p.46)
A ce stade, j’en conclus provisoirement que la picole et la sieste sont les mamelles de la longévité sur lesquelles je vous invite à vous endormir béatement, après la tétée.
Repost 0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 10:20



Un petit quizz sur le vin est sorti chez "L'atelier du vin" www.atelierduvin.com
Il comprend un classement par thèmes, des cartes, un système d'évaluation et surtout 240 questions réponses sous forme de fiches.
1) Comme je viens de le recevoir de ma belle-soeur, éminente dégustatrice, pour mon anniversaire, je constate que c'est une idée-cadeau originale et intéressante.
2) En plus d'une somme de connaissances, il peut servir de jeu de société.
3) Si vous voulez briller dans le monde, il vous permet de dépasser le niveau de: "Il est gouleyant, I va bien, il a de la cuisse etc..."

Sur ce, un petit pour la route, voici une fiche en exemple: lire les réponses après avoir testé honnêtement votre savoir:

QUESTIONS

1) Parfois surnommé le "cabernet-sauvi­gnon espagnol", ce cépage donne l'es­sentiel des vins de la Rioja et de la Ribera del Duero, en Espagne.

Quel est son nom ?

2) La couleur d'un vin rouge est-elle issue de la pulpe ou de la peau du raisin ?

 3) Baptisé "oenotria" ("le pays des vignes disci­plinées") par les colons grecs de l'Antiquité, ce pays est aujourd'hui l'un des grands pays viticoles du monde. Lequel est-ce ?
- La France – L'Espagne- L'Italie
 
4) Dans le vocabulaire de la dégustation, le "bouquet" désigne
- l'ensemble des saveurs perçues en bouche – les nuances de couleurs d'un vin
- l'ensemble des arômes d'un vin
5)A quel poète doit-on ces vers ?
Pour noyer la rancoeur et bercer l'indolence
De tous ces vieux maudits qui meurent en silence
Dieu, touché de remords, avait fait le sommeil
L'Homme ajouta le Vin, fils sacré du Soleil
-Paul Verlaine
-Charles Baudelaire
-Arthur Rimbaud

6) Vega Sicilia désigne
- La plus grande fête viticole italienne – L'un des plus grands vins d"Espagne- - La plus vaste appelation de Sicile
 
REPONSES

1) Le tempranillo.
Ce cépage possède une pellicule épais­se et donne des vins colorés et de lon­gue garde. II est souvent assemblé à des variétés plus aromatiques.

2) La pulpe d'un raisin est incolore. La couleur est donc contenue dans la peau des raisins. On l'extrait en laissant macérer la peau du raisin avec le jus qui se teinte progressivement. De rares cépages dits teinturiers possèdent une pulpe colorée, mais ils ne sont guère utilisés dans la production de vin.
 
3) C'est l'Italie et plus précisément le sud de l'Italie et la Sicile.

4) Le bouquet désigne l'ensemble des arô­mes d'un vin.
Au sens restrictif, il désigne plus particu­lièrement l'ensemble des arômes d'un vin parvenu à maturité.
 
5 ) A Baudelaire, dans "Le Vin des Chiffonniers", qui est l'un des cinq textes de la section "Le Vin", dans le recueil Les Fleurs du Mal.
 
6) Vega Sicilia est l'un des plus célèbres domaines espagnols, situé dans la Ribera del Duero. II produit, entre autres, le vin baptisé "Unico", un assemblage de plu­sieurs millésimes, dont le vieillissement peut durer jusqu'à dix ans avant sa mise en vente.
 
Repost 0