Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chez Michel
  • Chez Michel
  • : Pa Capona
  • Contact

Articles Récents

Catégories

6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 18:21

Origine Image: Wikipedia

Vous trouverez des kyrielles de sites et de blogs ayant élimé le sujet. Selon le vieux principe qu'on ne fait pas de la littérature avec des bons sentiments, l'amalgame de misère, violence, sexe, mystère et mort tient déjà le lecteur en haleine. Mais ce qui m'a le plus enchanté, c'est ce style de médailleur, les mots découpés à l'emporte-pièce et emboutis par la formidable presse de la sobriété. Exemple pour décrire ce Haut-Jorat vaudois, p.11:

"
Habitations souvent disséminées dans des déserts d'arbres sombres, villages étroits aux maisons basses."

Si vous trouvez verbeux, cherchez le verbe!
Même chose, juste après la phrase que tout le monde a citée, p.13:

"Dans ces campagnes perdues une jeune fille est une étoile qui aimante les folies.",

on retombe à l'obsession pécheresse:

"Inceste et rumination, dans l'ombre célibataire, de la part charnelle à jamais convoitée et interdite."

 


C'est écrit comme un journal, pas d'effets de manches, pas de figures ampoulées, cf.  p.69:

"A quoi rêve un vampire, la nuit, enfermé à trois cadenas dans sa geôle médiévale, il replonge dans des scènes d'enfance où crever de faim, souffrir, subir, se soumettre, si souvent vouloir mourir."

Voici la cause des causes, l'enfance martyrisée, l'enfance perdue qui rêve de vengeance.

Pour moins de cent pages, faites-vous plaisir!



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alain Bagnoud 09/05/2007 12:27

Très sobre, effectivement